Deux élèves de l’école secondaire de Trois-Pistoles participeront à l’Expo-science pancanadienne de Régina du 14 au 20 mai

Expo sciences 2017 Trois PistolesTrois-Pistoles, le 25 avril 2017 – Deux élèves de l’école secondaire de Trois-Pistoles se rendront à Régina en Saskatchewan du 14 au 20 mai prochain à l’invitation du réseau Technoscience Est-du-Québec pour participer à l’Expo-science pancanadienne.

Le  projet « Amusie, une vie sans mélodie » de Laurence Côté et Stéphanie Raymond, élèves de 5e secondaire à l’école secondaire de Trois-Pistoles, a en effet retenu l’attention lors de la Super Expo-Sciences Hydro-Québec finale provinciale qui avait lieu à Saint-Hubert, le weekend dernier.

Dans le cadre du programme Expo-Sciences de leur école, Laurence et Stéphanie ont choisi d’expliquer ce qu’est l’amusie. Par ce projet de vulgarisation scientifique, nos chercheuses en herbe voulaient faire mieux connaître ce que provoque cette anomalie et ce qu’elle représente pour les personnes qui en sont atteintes. Elles ont su mettre à profit leurs apprentissages des notions scientifiques et ont été récompensées pour leurs habiletés en recherche et en communication scientifique.

Lors de la finale provinciale, le projet « Amusie, une vie sans mélodie » a donc été sélectionné avec 40 autres projets gagnants sur les 125 présentés. Outre une participation à l’Expo-sciences pancanadienne 2017, leurs travaux leur ont permis de mériter chacune une bourse d’études de 2 000 $ de l’Université de Sherbrooke.

-30-

Renseignements :

Johanne D’Amours, enseignante responsable du projet

École secondaire de Trois-Pistoles, 418 863-7710 / Johanne.D’Amours@csfl.qc.ca

Source :

Catherine Boulay, directrice Secrétariat général et communications

418 854-2370 poste 2104 / boulayc@csfl.qc.ca

La robotique au service de la réussite des élèves!

Robotique avril 2017 1 1DÉGELIS, le 24 avril 2017 – Une délégation de 38 élèves de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs s’est illustrée lors de la 10e édition du concours de robotique Zone 01 présentée le 20 avril à l’Université Laval (www.zone01.ca). Chaque équipe, formée de deux à quatre élèves, devait concevoir et programmer un robot autonome capable de relever différents défis en utilisant la technologie Mindstorm de LEGO.

L’évènement de Québec a accueilli plus d’une quarantaine d’équipes du primaire. Lors de cette compétition, les équipes devaient relever le défi Robobaliseur et/ou le défi Sumo. Le premier défi consistait à réaliser la programmation sophistiquée d’un robot EV3 pour qu’il déplace plusieurs blocs en tenant compte de diverses contraintes. Deux équipes de l’école Notre-Dame ont monté sur les 2e et 3e marches du podium.

Le deuxième défi s’est révélé le plus populaire. Les élèves devaient fabriquer un robot capable de renverser l’adversaire hors du tapis de sumo. Le robot devait respecter certaines contraintes, dont le poids et la grandeur. Parmi les 24 équipes inscrites, une équipe de l’école Notre-Dame s’est hissée au 4e rang de ce défi de taille. Annie Pelletier, enseignante de 3e cycle à cette école, est très heureuse que ses élèves aient été récompensés. « Participer à un concours de robotique et y relever un défi sollicite chez les élèves de nombreuses compétences et suscite une vaste gamme d’émotions. Tous mes élèves ont fait face à des problèmes du début à la fin du concours. Ils ont dû trouver des solutions sans se décourager, travailler en équipe, apprendre le codage et surtout gérer la pression, une fois arrivés sur place. Je suis très fière de chacun d’eux. »

Robotique avril 2017 2Le Prix de la persévérance est allé à une équipe de l’école du JALL. Chantal Michaud, enseignante de 3e cycle qui en était à sa première participation, souligne : « Mes élèves m’ont surprise par leur ténacité et la façon dont ils ont surmonté leurs difficultés malgré un problème au départ. Cette expérience s’est révélée très enrichissante à tous les niveaux pour l’ensemble des participants. »

Une équipe de l’école Gérard-Collin s’est signalée en recevant la médaille « Coup de cœur ». Les élèves devaient programmer sur place leur robot pour participer au défi de démonstration Tube Hyperloop. Julie-Soleil Leclerc-Tremblay, enseignante au 3e cycle à l’école Gérard-Collin qui en était à sa deuxième participation à ce concours, a commenté : « La robotique est un outil d’apprentissage stimulant qui sollicite le développement des compétences en résolution de problèmes. Quelle fierté de voir mes élèves relever avec brio ce nouveau défi, très complexe. Leur initiative m’épate. »

Ce projet de robotique a vu le jour en 2014 grâce à un généreux donateur qui a permis d’équiper trois classes. Cette année, la participation financière de la MRC de Témiscouata, par le biais du soutien aux projets structurants pour aider les milieux de vie, a contribué au succès de nos représentants. Dès l’automne 2017, l’achat de robots EV3 permettra à trois autres classes de vivre l’expérience. « La programmation deviendra un incontournable dans le futur ; nous préparons nos élèves à y faire face. »

-30-

Renseignements :     

Isabelle Bergeron, responsable du projet en robotique, 418 854-3421, poste 2946

bergeroni@csfl.qc.ca

Source :

Catherine Boulay, directrice Secrétariat général et communications, 418 854-2370 poste 2104

boulayc@csfl.qc.ca

L’équipe de hockey de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs remporte le tournoi des entreprises de Saint-Cyprien

Hockey tournoi entreprisesLes joueurs de hockey de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs ont remporté le tournoi des entreprises qui s’est tenu à Saint-Cyprien le 8 avril dernier.

L’équipe a connu un parcours parfait! Elle a gagné les quatre parties à son horaire, dont la finale, à raison de 3 à 0 contre la Municipalité de Saint-Hubert. Les joueurs de la CSFL y sont allés d’une performance de 19 buts au total pour en accorder seulement trois aux équipes adverses. Deux victoires ont d’ailleurs été réalisées par blanchissage!

L’équipe de la Commission scolaire remportait ainsi son deuxième titre en trois ans de participation au tournoi des entreprises de Saint-Cyprien.

Nous tenons à féliciter chaleureusement nos joueurs, dont voici la liste avec leur lieu de travail respectif :

  • Hugo Chamberland et Sylvain Thériault de l’École secondaire de Cabano;

  • Jonathan Thibeault et Jules Soucy de l’École secondaire du Transcontinental;

  • Francis Bélanger de l’École Georges-Gauvin;

  • Maxime Garon de l’École Saint-Eusèbe;

  • Mike Robert et Vincent Pelletier du Centre administratif de Témiscouata-sur-le-Lac;

 

Autres joueurs de l’équipe qui ne sont pas employés de la CSFL :

  • Guillaume Chouinard, concessionnaire responsable des cafétérias des écoles secondaires de Cabano et du Transcontinental;

  • Denis Santerre, conjoint de madame Nancy Couture, directrice des Services éducatifs;

  • Sébastien Caron, conjoint de madame Claudie Fournier, enseignante à l’École Marie-Reine-des-Cœurs;

  • Gabriel Lévesque, fils de madame Christiane Séguin, directrice des Services complémentaires et de l’adaptation scolaire;

  • Maxime Émond, gardien de but, kinésiologue chez Optimisation santé à Témiscouata-sur-le-Lac.

 

Un dernier tournoi au calendrier de la saison de nos valeureux se tiendra du 28 au 30 avril prochain à Témiscouata-sur-le-Lac, quartier Notre-Dame-du-Lac.

Vous êtes invités à aller les encourager.

Le Stage Band Élite sénior se distingue encore une fois au Festival de musique de New York

Stage Band New York 2017 295 2Dégelis, le 11 avril 2017 – Le Stage Band Élite sénior de l’école secondaire de Dégelis s’est encore une fois distingué au Festival de musique de New York. Le weekend dernier, lors de cet évènement réunissant 14 groupes dans la catégorie Ensemble vocal et grand ensemble, les élèves ont surpassé leur exploit du printemps 2014, alors qu’ils avaient remporté une mention d’excellence à leur première participation.

Le Stage Band Élite sénior, seul représentant canadien et unique groupe évoluant dans le style Jazz Band, a reçu le trophée d’excellence. De plus, la médaille du Meilleur soliste grand ensemble a été remise à un membre du groupe, Tyrai Laughton, pour sa prestation au piano dans la pièce Pick up the pieces.

Le Stage Band Élite sénior a aussi mérité le trophée le plus convoité de la compétition, celui récompensant le groupe faisant preuve du meilleur esprit d’équipe, de coopération, de dynamisme et de civisme. C’est tout à l’honneur des représentants du Témiscouata de rapporter cette prestigieuse distinction à l’école secondaire de Dégelis.

À la suite de ces résultats, Dany Provencher, enseignant responsable, souligne : « Je suis très fier de mes musiciens. Ils ont été fantastiques. Je suis agréablement surpris que le jury nous ait décerné le trophée « Esprit Corp Award ». Notre style peu orthodoxe, comparativement à celui de l’ensemble des participants, me faisait douter que nous puissions répondre aux critères de sélection. Le fait qu’on remette ce prix au Stage Band Élite sénior montre à quel point les élèves prennent au sérieux leur engagement dans notre ensemble musical et ont à cœur de fournir le meilleur d’eux-mêmes. Ils font preuve de détermination, de persévérance et de passion. »

Stage Band New York 2017 052 2Les membres du Stage Band Élite sénior remercient la population qui croit en eux ainsi que les donateurs qui ont répondu généreusement à la campagne de financement organisée à l’automne 2016. Sans cet apport, il serait tout simplement impossible de participer à ce grand rendez-vous musical et de vivre cette expérience culturelle très enrichissante.

 

 

-30-

Renseignements :      Dany Provencher, enseignant responsable, Stage Band Élite

École secondaire de Dégelis

418 854-3421 / Dany.Provencher@csfl.qc.ca

Source :                  Catherine Boulay, directrice, Secrétariat général et communications, 418 854-2370, poste 2104 / boulayc@csfl.qc.ca

Les graines de la persévérance

IMG graines perse 2Il y a plein d’énergie verte à l’École Georges-Gauvin! Le projet Les graines de la Persévérance rassemble tout le monde vers un objectif commun.

Élaboré par le comité EVB de l’école, qui est formé de quatre membres du parlement étudiants et de deux enseignants, le projet consiste à préparer les semis qui donneront les produits nécessaires à la mise sur pied d’un marché public. On compte ainsi amasser des fonds qui seront en partie offerts à la Fondation pour la persévérance scolaire du Fleuve-et-des-Lacs.

L’implication de madame Renée-Anique Francoeur, conseillère en gestion environnementale à la Régie intermunicipale des déchets de Témiscouata (RIDT), fut sans contredit très bénéfique. Dans le cadre de ce projet rassembleur, madame Francoeur a fait vivre aux élèves différents ateliers à l’égard de la protection de l’environnement.

Par la suite, les élèves, les enseignants, les techniciens du service de garde, des parents et des gens de la communauté, dont certains membres du cercle des fermières de St-Louis-du-Ha! Ha!, ont mis les mains à la terre pour semer quelques variétés de légumes et de fleurs.

L’activité fut un réel succès car tout le monde y a trouvé son compte. Certains se sont découvert des talents d’horticulteur, d’autres ont partagé leur passion et d’autres encore ont pris plaisir à travailler avec des jeunes plein d’énergie et de curiosité.

Comme l’indique le nom du projet, l’activité aura certainement servi à planter des graines de persévérance dans le cœur de nos chers élèves.